Comment calculer le bonus-malus auto ?

Publié le : 01 mars 20213 mins de lecture

Le principe de calcul du bonus-malus auto est compliqué dans certains cas. Vous devez savoir que ces coefficients peuvent avoir des effets directs sur le montant de votre cotisation. Si vous n’enregistrez aucun sinistre au cours d’une année, vous aurez l’occasion de bénéficier d’une baisse de votre cotisation. Les calculs se réfèrent aux diagnostics de l’année précédente. 

Quel est le principe du bonus-malus auto?

Il n’est pas facile de calculer bonus malus dans le cadre d’une assurance auto. Le coefficient de réduction-majoration ou CRM est un système visant à ajuster le montant de votre cotisation après une période définie. Vous serez évalués en fonction du nombre de sinistres causés. Si vous ne faites pas d’accident au cours d’une année, vous bénéficierez d’une réduction au niveau de votre cotisation. Le calcul de l’assureur se basera sur les 12 dernières années. Il faut toujours se référer à une échéance annuelle. En cas de changement d’assureur ou de véhicule, votre bonus-malus sera automatiquement transféré. Le calcul dépendra des sinistres causés. En général, le malus met en évidence un coefficient de majoration allant jusqu’à 25%. Par contre, une diminution de 5% peut aussi être accordée. 

Comprendre le calcul du bonus-malus auto

Pour calculer bonus malus, il faut mettre en avant l’étape de diagnostic. Le calcul du bonus est facile à comprendre. Si vous n’avez pas causé de dommages, vous obtiendrez une diminution de 5%. Cette réduction fera référence à votre situation de l’année précédente. Par ailleurs, si vous êtes responsable d’un quelconque sinistre, vous devez subir une majoration au niveau de la prime initiale. Elle peut s’élever jusqu’à 25%. Dans certains cas, le malus ne sera pas applicable. Il faut donner de l’importance au type de sinistre car il n’y aura pas de malus si vous n’êtes pas responsable. 

Tout savoir sur le mode de calcul du bonus-malus auto 

Avant de calculer bonus malus, l’assureur mettra en avant plusieurs éléments. Il donnera de l’importance à votre situation précédente en tenant compte de vos contraintes. Il faut noter que le coefficient peut varier entre 0,50 et 3,50. Il n’est pas possible de s’adonner à un seuil supérieur à 3,5. Pour un jeune conducteur, les règles de calculs peuvent être différentes car il s’agit d’un profil à risque. De nos jours, il ne faut pas négliger le bonus écologique. Ce calcul respecte aussi des règles bien définies. Le montant de votre cotisation pourra changer en fonction des sinistres causés. 

Plan du site